Nîmes
Conseil en immobilier d'entreprise
Bureaux - Locaux d'activité - Entrepôts - Commerces - Terrains

5G : une décennie de rupture technologique à venir

22 Janvier 2020

5G : une decennie de rupture technologique a venir...

Bienvenue dans le décennie 5G.

Au fait, de quoi s’agit-il ?

Avec un débit 5G, on parle d'ultra haut-débit mobile. Le débit 5G maximal théorique sera de 1Gb/seconde, contre 150 Mb/seconde pour la 4G. Côté calendrier, la 5G va être proposée dans 5 à 10 villes françaises en 2020. En 2023, au plus tard, sera disponible la bande 1,5 GHz pour la 5G puis, en 2024, chaque opérateur devra avoir déployé 8.000 sites 5G, dont 4.000 en zone peu dense. En 2030, le réseau devra être 100 % 5G. « Comme toute technologie de rupture, il est difficile de savoir à l’avance la façon dont les acteurs vont réagir, explique Davy Tessier, expert digital et cofondateur de Furious Squad (ERP pour start-up), basé à La Grande-Motte. Quand on est passés du Modem à l’ADSL, on n’était pas capables de se dire ce qu’allait apporter un débit 10 fois plus vite. Les entreprises ont encore du mal à appréhender les conséquences de la 5G sur leur business. »

Les rapports à la vitesse et à l’espace bouleversés

D’après l’expert, « avec la 5G, les gens vont encore plus s’habituer à la vitesse, et être de moins en moins tolérants à la latence. Les attentes des consommateurs vont évoluer avec cette connectivité évidente et rapide. Les PME qui auront du mal à se transformer seront plus exposées ». Autre impact, une approche différente du lieu de travail. « N’importe quel col blanc pourra travailler de l’autre bout du monde, en pouvant utiliser des logiciels métiers, de design ou de PAO par exemple. Le rapport à l’espace va être bouleversé, ce qui est important à saisir dans une stratégie de développement d’un territoire. » Côté business, de plus en plus de services relationnels et transactionnels vont se développer de façon digitale : consultations de médecins, interviews en visio, consultation d’avocats… Les entreprises vont pouvoir développer des services nouveaux, jusqu’à présent réservés à des infrastructures lourdes. Une simple box offrira un débit plus rapide que la fibre ! 

Un bémol, cependant : « A mesure que tout s’accélère,  et que le digital se démocratise, il faudra développer une maturité à la déconnexion », conclut Davy Tessier.