Nîmes
Conseil en immobilier d'entreprise
Bureaux - Locaux d'activité - Entrepôts - Commerces - Terrains

Foncier d’activité à Nîmes Métropole : état des lieux

4 Janvier 2021

Foncier dactivite a Nimes Metropole : etat des lie...

Quel est le foncier d’activité disponible à Nîmes Métropole ? Quels sont les projets pour les prochaines années ? Arthur Loyd dresse un état des lieux.

« Il reste quelques lots disponibles à Bouillargues, pour des activités de services autour d’une clinique », explique Olivier Fabregoul, vice-président de Nîmes Métropole délégué au développement économique. À ces disponibilités s’ajoutent « deux lots à Mitra, puis la zone Magna Porta (à proximité de la gare Nîmes Pont-du-Gard) », précise l’élu, également maire de Caissargues. À plus long terme, la zone du Marché-Gare, à l’entrée ouest de Nîmes. « Mais ça devient de plus en plus compliqué pour produire du foncier d’activité, souligne Olivier Fabregoul. On nous demande de tout compenser, pour protéger les outardes, les orchidées… À côté de l’aéroport, on en trouve beaucoup, dont une toute petite, non transportable, et qui bloque tout. » Conséquence : une priorisation du recyclage du foncier déjà existant. Exemple avec la requalification lourde de la zone d'activités du Marché-Gare, à l'ouest de Nîmes, qui s'amorce. Voulue par Nîmes Métropole, l'opération, concédée à la SPL Agate pour une durée de 11 ans, concerne 23 hectares. D’ici à 2033, 40.000 m2 d'espaces tertiaires vont être construits. Par ailleurs, aux 25.000 m2 déjà dédiés à l'agroalimentaire (Pomona, Gadéa Fruits, cuisine centrale de Nîmes, Midi Steak, Lozère Viande) et à d'autres activités (commerces de gros, restaurants…), 10.000 m2 supplémentaires sont prévus.
 

Marché-Gare : 1.200 emplois à terme

« C'est un secteur d'entrée de ville, assez sinistré à ce jour. Nous nous lançons le défi d'y développer une nouvelle offre, pour le rendre attractif », explique Julien Plantier, premier adjoint au maire de Nîmes délégué à l'urbanisme, et président de la SPL Agate. L’ancienne halle aux bestiaux (8.000 m2) et les anciens abattoirs (800 m2), dont les structures béton présentent un intérêt architectural, seront conservés. L'équipe de maîtrise d’œuvre urbaine vient d’être désignée. Le mandataire est Gautier Conquet (architectes et paysagistes, Lyon), associé avec Artelia (maîtrise d’oeuvre VRD, Montpellier), Les Éclaireurs (conception et lumière, Lyon), EODD (bureau d'études environnemental, Villeurbanne). « Sur la partie tertiaire, nous ne sommes pas inquiets : toute l'offre est déjà commercialisée dans les zones Esplanade Sud et Georges Besse », observe Antoine Cotillon, directeur général de la SPL Agate. À terme, l'ambition est de passer de 500 emplois à 1.200 emplois dans cette zone du Marché-Gare. 70 entreprises y sont actuellement présentes.